Communiqué Vie Quercynoise en réaction au discours du Président au congrès.

” Les premiers pas du Président Macron expriment une évolution fondamentale dans la forme de l’exercice du pouvoir caractérisé par une volonté générale et systématique de passage en force. On le constate avec le cumul de la convocation du Congrès du Parlement la veille du discours de politique générale du 1er ministre avant le vote sur la confiance au gouvernement, la convocation sans terme d’une session extraordinaire des assemblées, l’ordonnance sur le code du travail et la transcription dans la loi ordinaire de l’état d’urgence. C’est un franchissement de seuil vers un durcissement du régime de la monarchie présidentielle qui créé une situation asphyxiante pour tout le monde, y compris ses propres partisans et surtout son Premier ministre.
Oubliant que la campagne électorale était terminée, cette opération de communication n’aura sur le fond rien appris aux Français tout en leur coûtant cher, au moment même où E Macron leur promet l’aggravation de l’austérité en commençant par le gel du salaire des fonctionnaires.
Refusant de se plier à cet exercice, les député.es insoumis.es ont à la place, travaillé à servir l’intérêt général en produisant 132 amendements au projet de loi sur les
ordonnances contre le code du travail sur les 200 déposés.
D’ors et déjà, La France Insoumise appelle au rassemblement le 12 juillet, jour du vote du texte d’habilitation du passage par ordonnance.”

La France Insoumise 46-1